Le dispositif institutionnel japonais de prevention et de preparation aux catastrophes naturelles

Le dispositif institutionnel japonais de prevention et de preparation aux catastrophes naturelles se caracterise par trois elements distincts dans chacune des 47 prefectures japonaises:

  1. Un "Conseil de prevention des desastres" qui reunit tous les acteurs en matiere de prevention.

  2. Un "Plan de preparation aux catastrophes naturelles", qui est elabore par le Conseil de prevention.

  3. Un quartier general de commandement et de secours mis en place en cas de catastrophe naturelle majeure.

Ces dispositions sont repetee au niveau local, qu'il s'agisse de l'arrondissement ou "-ku", des villes ou "-shi", des municipalites ou "-cho (machi)" et villages ou "-son (mura)".

Au niveau de chaque prefecture


Un "Conseil de prevention des desastres", ou "bosai-kaigi" (Disaster Prevention Council), dont les competences s'etendent au territoire de la prefecture, se reunit sous la presidence du gouverneur. Ce Conseil est en charge de l'elaboration et du suivi d'un "Plan de preparation aux catastrophes", ou "chiiki-bosai-keikaku" (Disaster Preparedness Plan). Cette concertation prend place entre les services de la prefecture, les autorites locales, les instances regionales de l'administration centrale et des ministeres et agences gouvernentales, les organismes de protection civile, les services medicaux et hospitaliers, les forces d'autodefense, et des acteurs prives ou semi-prives comme les societes de transport public, les societes d'electricite et de gaz, les radios et televisions, etc.
Lors d'une catastrophe naturelle majeure, le gouverneur declenchera un plan d'urgence qu'il administrera depuis son "Quartier general de commandement et de secours", ou "saigai taisaku honbu", (Disaster Relief Command Headquarters, ou Disaster Countermeasure Headquarters).

 

 

A Tokyo, la direction des affaires culturelles et des citoyens, ou "seikatsu bunka kyoku" (Bureau of Citizens and Cultural Affairs) est designee comme le point de contact en cas de catastrophe aupres du gouvernement metropolitain de Tokyo, pour les residents et associations de residents etrangers, dans le plan de preparation aux catastrophes naturelles. Les relations avec les ambassades et les medias sont-elles du ressort du QG du gouverneur, ou "chiji honbu" (Headquarters of the Governor of Tokyo).

Au niveau de chaque municipalite

Chaque municipalite reunit son propre conseil de prevention, et elabore son plan de preparation au niveau local en conformite avec le plan de la prefecture. Elle reunit tous les acteurs locaux en matiere de prevention.

 

Illustration du cas de l'ilot 622, Chiyoda-ku, Tokyo


Plan de preparation, Seismes
Gouvernement metropolitain de Tokyo
Nouveau plan en vigueur depuis le 10 fevrier 2003
version japonaise

QG de commandement et de secours
Gouvernement metropolitain de Tokyo
Mairie de Tokyo, Shinjuku, et relais a Tachikawa.
(au sein du Tokyo Metropolitan Disaster Prevention Center)
ou "Tokyo-to bosai center"

Plan de preparation
Arrondissement de Chiyoda-ku
Plan du 29 mai 1998 version japonaise
Mise a jour prevue pour decembre 2003 - janvier 2004.

QG de commandement et de secours
Arrondissement de Chiyoda-ku
Mairie de Chiyoda-ku
Section de prevention des catastrophes naturelles.
version japonaise

Note:

  1. Il existe deux versions du plan: (1) Degats en cas de seisme, ou et (2) Degats des eaux et des typhons. L'exemple precipite concerne la version (1).

  2. Le plan de Chiyoda-ku est actuellement remis a jour afin de pouvoir incorporer les changements decides par le Gouvernement metropolitain de Tokyo dans son nouveau plan de fevrier 2003. Concretement par exemple, Chiyoda-ku n'est plus considere comme une zone a risque (risque moyen 1 a 2 sur une echelle maximale de 5 - une seule zone, celle de Nishi Kanda 3-chome, est estimee de risque 4) . Dans ce nouveau plan, la notion de refuges publics designes par le Gouvernement metropolitain de Tokyo , ou "koiki hinanbasho", a disparue depuis le 10 fevrier 2003. Le nouveau plan recommande de rester a son domicile , ou "zanryu", et de se refugier seulement dans un lieu designe par l'arrondissement de Chiyoda-ku, en cas de risque d'effondrement d'un immeuble ou de propagation d'un incendie. Pour l'ilot 622, l'ecole publique de Kojimachi, ou "kojimachi shogakko" est le lieu retenu par l'arrondissement de Chiyoda-ku. Par contre, pour kita-ryuhoku par exemple, dans le quartier de Asakusabashi qui le lieu choisi pour la nouvelle ecole francaise (college et secondaire), les refuges publics sont maintenus.

  3. En cas de catastrophe naturelle majeure, le gouverneur de Tokyo dirigera le QG de commandement et de secours, ou "songai taisaku honbu", depuis Le Centre de Prevention des Desastres du Gouvernment metropolitain de Tokyo (Tokyo Metropolitan Disaster Prevention Center) de la mairie de Tokyo a Shinjuku, ou depuis le Centre de Tachikawa, prevu en cas de disfonctionnement du Centre de Tokyo.

  4. Au niveau de la mairie d'arrondissement, en cas de catastrophe naturelle majeure, la section de prevention des sinistres, ou "bosai ka" se transformera en QG local de Chiyoda-ku de commandement ou de secours, ou "songai taisaku honbu", avec des antennes dans les mairies annexes, ou "shuccho-jo".

  5. Outre ses 23 arrondissements, ou "-ku", le Gouvernement metropolitain de Tokyo compte 26 villes associees ou "-shi", 5 municipalites ou "-cho" and 8 villages ou "-son". Les villes sont situees a l'ouest de Tokyo, comme Musashino-shi, Tachikawa-shi ou Hachioji-shi, et les municipalites et villages sont situees dans les iles au large de la baie de Tokyo. Un dispositif similaire a celui de Chiyoda-ku se mettre en place dans tous les -ku, -shi, -cho et -son.

En langue japonaise seulement

Pour verifier le dispositif institutionnel mis en place dans votre prefecture et dans l'arrondissement, la ville, la municipalite ou le village dont depend votre ilot, consultez un des moteurs de recherche, comme par exemple Google™ a l'url www.google.co.jp

Apres le nom de la prefecture, par exemple ou"kanagawa-ken", tappez ou "chiiki-bosai-keikaku" pour le plan de preparation, ecrivez ou "bosai-kaigi" pour le Conseil de Prevention.

Dans cet exemple, le lien au document est immediat::
http://www.pref.kanagawa.jp/osirase/bosai/bosaikeikaku.htm

Attention, une erreur frequente est d'omettre ou"chiiki" (zone de) apres le nom de la prefecture, de la ville ou arrondissement.

RETOUR


Commentaires et suggestions